La technique

Autonomie d’un vélo électrique : le guide pratique

femme sur velo electrique avec grande autonomie roule en ville

Vous avez envie d’acheter un vélo à assistance électrique ? Qu’il soit compact ou cargo, vous vous êtes sûrement déjà renseigné sur l’autonomie de sa batterie. Celle-ci représente en effet l’un des éléments centraux d’un VAE. C’est elle qui stocke l’énergie électrique nécessaire au fonctionnement de votre cycle. Sans elle, le moteur n’est plus alimenté et ne peut fonctionner. Vous voulez savoir ce qui conditionne l’autonomie d’un vélo électrique ? Comment faire pour optimiser la consommation de sa batterie ? On vous offre un guide complet sur la question !

Les 6 facteurs qui conditionnent l’autonomie de la batterie

Le nombre de kilomètres que vous allez effectuer avec votre vélo électrique dépend de la capacité de votre batterie, mais pas que ! D’autres facteurs jouent un rôle important sur l’autonomie de votre vélo électrique.

1 - La capacité de la batterie

batterie du velo electrique le formidable galian

Batterie de 630 Wh de notre vélo à assistance électrique Le Formidable

 

L’autonomie d’une batterie résulte de sa puissance (exprimée en volts = V) et de sa capacité d’autonomie (exprimée en watts/heures = Wh). Plus ces données sont élevées, plus votre VAE est performant sur la durée. Vous pouvez également vous permettre de recharger votre batterie moins fréquemment.

Pour vous donner un ordre d’idée, la capacité d’une batterie varie de 160 Wh à plus de 800 Wh pour les modèles de dernière génération. Si l’on traduit ces données en nombre de kilomètres parcourus, on obtient à peu près ces résultats :

  • batterie d’une capacité de 350 Wh : 35 - 70 km ;
  • capacité de 400 Wh : 40 - 80 km ;
  • capacité de 500 Wh : 50 - 100 km ;
  • capacité de 750 Wh : 75 - 150 km ;
  • capacité de 1000 Wh : 100 - 200 km.

Notez toutefois que ces chiffres sont purement indicatifs. L’autonomie réelle de votre vélo électrique dépend en effet d’autres facteurs plus aléatoires.

2 - Le mode d’assistance utilisé

moniteur velo assistance electrique le formidable de galian

Moniteur de notre vélo cargo électrique le Formidable

 

Selon les modèles de vélos électriques, il existe trois à quatre niveaux d’assistance (voire plus sur certains VAE). Vous gérez ce niveau d’aide grâce au boitier LED ou LCD fixé sur votre guidon.

En fonction du parcours que vous empruntez, vous pouvez ainsi solliciter une assistance plus ou moins élevée. En pratique, ça donne à peu près ça :

  • 0 % traditionnel : vous pédalez à la seule force de vos jambes (attention, un vélo électrique est plus lourd, ce qui rend difficile la conduite).
  • 30 % économique : vous bénéficiez d’une légère aide pour pédaler. Ce niveau d’assistance convient pour un terrain plat.
  • 50 % intermédiaire : vous disposez d’un niveau d’aide supérieur. Il est parfait pour la conduite sur un terrain un peu vallonné ou pour le transport de charges lourdes.
  • 100 % turbo : vous ne fournissez aucun effort pour pédaler. Idéal en côte, ce mode d’assistance réduit l’autonomie de votre vélo électrique.

💡 Bon à savoir : en plus de la traditionnelle boîte de vitesse manuelle, certains modèles de vélos sont aussi dotés d’une boîte automatique. Le niveau d’assistance s’adapte alors en continu en fonction de l’intensité du pédalage et des reliefs de la route.

3 - Le parcours et le revêtement du sol

Vous vivez à la montagne et empruntez chaque jour un terrain vallonné pour vous rendre au travail ? Vous habitez en ville et votre parcours est plat et goudronné ? Selon l’environnement dans lequel vous vous déplacez et les chemins ou routes que vous arpentez, l’autonomie de votre vélo électrique ne sera pas la même.

En effet, à puissance égale, une batterie consomme beaucoup plus d’énergie sur un chemin ou en côte que sur un terrain lisse et goudronné. De même, un trajet comprenant beaucoup d’arrêts et de redémarrages sera plus gourmand en énergie qu’une ligne droite sans halte.

Avant d’acheter un vélo électrique ou un vélo cargo, on vous recommande donc de bien vous renseigner sur la puissance de sa batterie et sa capacité d’autonomie. Cela vous évitera de mauvaises surprises !

💡 Bon à savoir : en plus de l’autonomie, pensez à vérifier le couple et la puissance de moteur du vélo électrique. Plus votre environnement est vallonné, plus vous aurez besoin d’un VAE puissant et doté d’une grande autonomie.

4 - Le poids transporté

À l’instar du parcours emprunté, la charge utile transportée joue, elle aussi, un rôle sur l’autonomie de votre vélo électrique. Plus vous transporterez de charges lourdes sur votre vélo à assistance électrique, plus l’autonomie de votre batterie sera réduite.

De ce fait, un vélo cargo ou un vélo longtail consomment naturellement plus d’énergie qu’un cycle classique. La plupart du temps, ceux-ci possèdent tout de même une batterie plus puissante et dotée d’une capacité d’autonomie plus importante. Informez-vous bien avant votre achat !

5 - Le gonflage et la qualité de vos pneumatiques

Une voiture aux pneus sous-gonflés consomme plus de carburant. Pour un VAE, c’est la même chose : si la pression de vos pneumatiques n’est pas assez élevée, vous consommerez plus d’énergie et réduirez l’autonomie de votre vélo électrique. Pour éviter ce cas de figure, pensez à vérifier régulièrement la pression de vos pneus.

De même, il est essentiel de tenir compte du type de pneus. Des facteurs comme la structure, la section, la taille, la gomme ou l’usure des pneus peuvent aussi avoir un impact sur l’autonomie d’un vélo électrique.

6 - Les conditions climatiques

Ce facteur est méconnu, mais la météo peut bel et bien influer sur l’autonomie de votre batterie. Si la température extérieure est très élevée ou, a contrario, très basse, elle a besoin de plus d’énergie pour fonctionner.

De même, un vent fort impacte aussi sur le nombre de kilomètres que vous pourrez parcourir. En roulant face au vent, vous aurez tendance à utiliser un niveau d’assistance plus élevé (et donc plus gourmand en énergie).

Certains éléments, comme la météo, jouent donc sur l’autonomie de votre vélo électrique. Ceux-ci sont complètement indépendants de votre volonté. Malgré tout, si vous souhaitez améliorer l’autonomie de votre batterie, il existe quelques astuces toutes simples à appliquer.

Optimiser l’autonomie d’un vélo électrique

velo cargo et longtail le formidable un velo electrique possedant une grande autonomie

Profitez de la grande autonomie du Formidable, notre vélo cargo et longtail surpuissant ! 

Avant de parler optimisation, on vous invite vivement à choisir un vélo à assistance électrique adapté à l’utilisation que vous allez en faire. L’objectif principal de ce type de cycle est de faciliter vos trajets quotidiens, pas de les rendre plus fatigants !

➡️ Prenons l’exemple du vélo cargo. En optant pour ce type de cycle, vous devez être conscient que ce dernier consomme plus d’énergie. Et ce, pour une raison simple : la charge utile transportée est plus importante. Pour pallier cet inconvénient, orientez-vous vers un vélo cargo à assistance électrique doté d’une batterie puissante. C’est le cas du Formidable, notre vélo cargo et longtail. Sa batterie de 630 Wh vous permet de parcourir jusqu’à 80 km.

Maintenant que vous avez trouvé le VAE le plus en accord avec votre usage et vos besoins, voici quelques astuces pour optimiser son autonomie :

  • Évitez au maximum le mode d’assistance le plus élevé. Étant très énergivore, l’utiliser fréquemment réduit l’autonomie de votre vélo électrique.
  • Adoptez une conduite souple. Deux bonnes pratiques à retenir : ralentir progressivement avant de vous arrêter et ne pas accélérer brusquement.
  • Lorsque vous n’utilisez pas votre VAE (quand vous partez en vacances par exemple), conservez votre batterie chargée dans un endroit sec (entre 20 et 25 degrés).

💡 Bon à savoir : de nombreux modèles possèdent maintenant leur propre application. Chacune d’entre elle possède un certain nombre de fonctionnalités. L’aide à l’optimisation de la batterie en fait partie. Ainsi, depuis votre téléphone ou l’écran situé sur votre guidon, vous pouvez :

  • personnaliser le niveau d’assistance pour allonger la durée de vie de la batterie ;
  • vérifier le niveau de la batterie ;
  • contrôler le nombre de kilomètres restants ;
  • etc.

Maximiser la durée de vie globale de votre batterie

La durée de vie d’une batterie de vélo à assistance électrique se calcule en fonction du nombre de cycles de charge. Il dépend du type de batterie de votre vélo. Si celle-ci est au lithium-ion, vous pourrez recharger votre batterie 300 à 500 fois environ.

Plus généralement, pour maximiser sa durée de vie globale, pensez à ces bonnes pratiques :

  • À l’achat de votre vélo à assistance électrique, réalisez un cycle complet de charge et de décharge de votre batterie.
  • Chargez-la fréquemment même si vous utilisez peu votre VAE (un maximum de 60 jours entre les charges est recommandé).
  • Une fois votre batterie chargée, débranchez-la dès que possible. Il est déconseillé de la laisser branchée toute une nuit.

Enfin, sachez qu’en fin de vie, votre batterie peut être reconditionnée. En comparaison de l’achat d’une batterie neuve, c’est une solution économique et plus respectueuse de l’environnement.

 

Vous connaissez désormais les éléments qui conditionnent l’autonomie de votre vélo électrique. Vous savez également comment optimiser la durée de charge de votre batterie. Avec toutes ces données en tête, vous pouvez choisir votre batterie en toute autonomie (sans jeu de mots !). Gardez par ailleurs en tête que ce choix doit être déterminé par l’usage que vous ferez de votre vélo électrique. Parcours vallonné, fréquence et longueur de vos trajets, conditions climatiques de votre région, charge utile transportée, etc. : à chaque cycliste, ses propres besoins ! 🚲

En lire plus

puissance moteur velo electrique
Vélo de nuit : réalisez vos sorties nocturnes en toute sécurité ! - Galian

Laisser un commentaire

Ce site est protégé par reCAPTCHA, et la Politique de confidentialité et les Conditions d'utilisation de Google s'appliquent.